Bienvenue
Sunday 22 July 2018
Accueil Astro Beauté Business Cuisine Détente Love&Sex Maison Maman Mode

pratique
Testez votre boss
Euro
Lexique boursier
Calculateur de budget
argent
Réduire ses impôts
Le couple et l'argent
L'argent en voyage
Gérer son budget
Solidarité familiale
Démarrer en bourse
L'épargne féminine
Acheter son appart
Les banques en ligne
Négocier son découvert
travailler
Travailler au vert
Vivre de son art
Un job de rêve
Le télétravail
Travailler en couple
Créer son entreprise
job
Bien vivre au bureau
Ma patronne et moi
Gym au bureau
Zen au boulot
Enfants et travail
Téléphone et emploi
Réussir son entretien
La vie du bon coté
droits
Signez votre contrat
Harcèlement moral
Négocier son salaire
Harcèlement sexuel

"C'est le bordel" (suite)

Notre analyse
 
Pour s’adapter aux défauts de son conjoint (ou plus simplement aux mutations du couple), il existe des moyens moins drastiques que la séparation. Le régime légal, celui de la communauté réduite aux acquêts, est rarement choisi, il s’impose par défaut en l’absence d’une visite préalable chez le notaire. Mais ce contrat n’est peut-être pas adapté à leur de vie.
 
Il est toujours possible de modifier un régime matrimonial ou même de le changer entièrement. A condition d’être marié depuis plus de deux ans, de respecter l’intérêt de la famille, de passer devant le notaire et de faire homologuer le tout devant le tribunal de grande instance. On pourra même renouveler l’opération autant de fois qu’on veut tous les deux ans.
Mais attention, le changement de régime matrimonial ne produira d’effet que pour l’avenir et ne sera donc opposable qu’aux futurs créanciers des époux.

Tout cela a évidemment un coût, mais il sera moins élevé qu’une procédure de divorce (et moins traumatisant). Pour en être certain, il suffit de demander un devis à son notaire comme à son avocat.

suite...
 

venezdecouvrir
Un CV parfait
Conserver ses papiers
Négocier son découvert
Les packages bancaires
utile
Le carnet de votre grossesse

NewsFam | Tous droits réservés 2003