Bienvenue
Saturday 23 June 2018
Accueil Astro Beauté Business Cuisine Détente Love&Sex Maison Maman Mode

recettes
Recette du jour
Recettes de saison
Autour du monde
Régions de France
Végétarien
Cuisine minceur
Spécial invités
Recettes minutes
Pour débutantes
Desserts&Douceurs
outils
Mon livre de recettes
Rechercher une recette
dossiers
L'huile d'olive
Sushis&Cie
Spécial Pâques
Aphrodisiaques
Enfants&nutrition
Recettes de sorcières
La cuisine inventive
Petits déjeuners
pratique
Leçon de sushis
Apéritifs cocktails
Infos aliments
Organiser une fête
Plateau des aliments

Du cœur au corps

De toute façon, pour les professionnels, les interdits alimentaires incitent les gamins à les transgresser. Même en cas de surcharge pondérale, un enfant a le droit de manger un bonbon, à condition que ce soit en fin de repas. La meilleure prévention, c’est donc d’éviter les erreurs, par exemple : “Proposer des crudités plutôt que des feuilletés hyper-gras,  servir des portions adaptées à l’âge de l’enfant, éviter de laisser le beurre sur la table et d’en tartiner systématiquement tous les aliments.”

Mais pour Elisabeth Lesne, auteur de “Papa, maman, on m’a traité de gros” (Albin Michel), la réponse à ces questions passe par de nouvelles habitudes alimentaires, mais pas forcément par une ordonnance de régimes miracles : “Tout ne se mesure pas en calories (…). Comptent aussi les raisons qui poussent l’enfant à manger sans faim et celles qui peuvent l’en distraire. A commencer par la qualité de l’attention et de l’amour qu’on lui porte.” Or, sachons-le : 90% des enfants de 2 à 19 ans déclarent préférer manger en famille. Dont acte.

Dossier réalisé par Dominique Mazure (lui écrire)
venezdecouvrir
Vive l’aromathérapie !
Les gestes verts au quotidien
Organiser une fête
utile
Le livre de recettes

NewsFam | Tous droits réservés 2003