Bienvenue
Sunday 21 October 2018
Accueil Astro Beauté Business Cuisine Détente Love&Sex Maison Maman Mode

recettes
Recette du jour
Recettes de saison
Autour du monde
Régions de France
Végétarien
Cuisine minceur
Spécial invités
Recettes minutes
Pour débutantes
Desserts&Douceurs
outils
Mon livre de recettes
Rechercher une recette
dossiers
L'huile d'olive
Sushis&Cie
Spécial Pâques
Aphrodisiaques
Enfants&nutrition
Recettes de sorcières
La cuisine inventive
Petits déjeuners
pratique
Leçon de sushis
Apéritifs cocktails
Infos aliments
Organiser une fête
Plateau des aliments

(2/2)
 
Précieuses comme l'or
Les épices ont été très longtemps considérées comme une denrée rare, donc chère et convoitée. Avec 1 000 fleurs, on préparait moins de 100 g de safran. Néron exigeait ainsi qu'on couvre les rues de safran sur son passage lorsqu'il se rendait à Rome, pour montrer sa puissance.
En droit ancien, des épices étaient offertes aux juges par les plaideurs lors des procès.
Mais ce sont aussi les échanges commerciaux qui, au fil de l'histoire, nous montrent leur importance. Dès le IVe siècle et jusqu'au XIIe siècle, Constantinople est la place tournante entre Moyen-Orient et Occident. On y voit défiler les marchands soucieux de vendre leurs aromates au meilleur prix. C'est Venise qui prend ensuite le relais jusqu'au XVe siècle. Les épices deviennent alors le moteur des grandes découvertes. Car c'est bien pour emporter le marché du commerce des épices que les explorateurs prennent la mer. Vasco de Gama permet la diffusion de la cannelle, du gingembre et du poivre, en installant des ports commerciaux dans les contrées qu'il aborde au fil de ses voyages en Afrique et aux Indes. Quant à Francis Drake, anglais, il est le "découvreur" de la noix muscade.
Au XVIIe siècle, ce sont d'ailleurs les Anglais et les Hollandais qui prennent le dessus. Ils imposent leur monopole en interdisant toutes les reproductions des plants qu'ils exploitent.
Au XVIIIe siècle, Pierre Poivre, un Français, casse le monopole en volant des plants de poivrier, de cannelier et de muscadier et en les implantant dans les colonies françaises et même au jardin des Plantes. C'est la fin de la guerre des épices.
 
 
venezdecouvrir
Vive l’aromathérapie !
Les gestes verts au quotidien
Organiser une fête
utile
Toutes les tailles de vêtements

NewsFam | Tous droits réservés 2003