Bienvenue
Saturday 22 September 2018
Accueil Astro Beauté Business Cuisine Détente Love&Sex Maison Maman Mode

pratique
Combi-couple
Quel mec êtes-vous ?
Profil sexo-psycho
Planète amoureuse
Amour extrême
Testez-vous
nouvelerotique
Le gynécologue
Hailé, mon officier
Toutes les nouvelles
fantasme
Fantasmes de mecs
Sadomasochisme
Amours bizarres
Epilation intégrale
Fétichisme
Lingerie SM
Lieux insolites
lovestory
Votre couple idéal
Amours de vacances
Des femmes qui s'aiment
La polygamie
Le langage des mecs
Les couples mixtes
sexemodemploi
Le sexe tantrique
Tout sur le point G
World sex
Les rêves érotiques
Bibliothèque érotique
Gadgets érotiques

Au bout d’un an, je suis allée voir un autre dermatologue. Elle m’a parlé de laser, le dernier cri de la technologie. En cinq-six séances de quinze minutes, ce serait une affaire réglée, sans traces et sans douleur. Ca coûtait cher la séance (1 000 F), mais au final, moins qu’un an d’épilation électrique infructueuse. Alors, j’ai pris rendez-vous et là, miracle : la dermato pose un petit embout sur la peau et ça fait "pching". On a à peine le temps de sentir un chaud-froid ! En 20 "pching" de 1 seconde, l’épilation maillot est faite. Ma peau est douce et rose. Un miracle."

Emmanuelle : "Le fantasme de la poupée"

"Il y a quelque chose d’indécent dans l’épilation intégrale. On se sent offerte, obscène, exposée au regard. Comme un objet sexuel disponible, comme une poupée…

La première fois, pour surprendre mon copain, j’ai imité les actrices pornos : je me suis rasée le pubis. C’était très excitant. Le contact des tissus et des objets devenait plus troublant. A même la peau nue, certaines caresses semblent multipliées par trois. Et puis surtout, ça rappelle les sexes d’adolescentes imberbes. On a envie de jouer à la Lolita. Ou alors, au contraire, de faire la dévergondée, sans culotte sous la jupe courte, pour se donner plus vite et plus facilement…

suite...

venezdecouvrir
Les pratiques sexuelles
Le Kamasutra
Le guide des zones érogènes
Réussir son rendez-vous
utile
Compatibilité des signes astraux

NewsFam | Tous droits réservés 2003