Bienvenue
Sunday 21 January 2018
Accueil Astro Beauté Business Cuisine Détente Love&Sex Maison Maman Mode

pratique
Baby time
Carnet de bord
La puberté
Jouets éducatifs
Tous les sports
bulle
Attendre des jumeaux
L'adoption
Garde d'enfants
Stop la tétine !
Futur papa
Mamans du monde
Dodo sans drames
benjamins
Jeux créatifs
Imaginaire enfantin
Le jeu et l'enfant
Besoin d'amour
enfance
L'enfer des devoirs
Apprenti musicien
Spécial jumeaux
Elever un garçon
Gérer leur temps libre
Etre parent d'élèves
Enfants du stress
juniors
Paroles d'ados
Ma fille devient ado
Premiers émois
L'argent de poche
Bonnes manières
Députés juniors

... le second (suite)

La parole l'accompagne et le rassure : Anne Débarède parle même d'un "cordon ombilical vocal". Et le "parler bébé" tant décrié forme un bain de son bénéfique. Donc, ne vous privez plus des "y-fait-miam-le-bon-lolo-mon-bébé-à-moi". Le langage en général présente le monde à l'enfant. En nommant les choses, il montre qu'il existe d’autre chose que ”maman“ et le sépare en douceur d'elle. Outre les soins qu’il prodigue à son enfant, l’intrus, le père opère une séparation avec la mère : il forme un tiers qui empêche le bébé de s’enfermer dans la symbiose avec maman.
 
A l’âge de l’Œdipe (de 3 à 5 ans), le père signifie au garçon et même à la petite fille qu’il ne se mariera jamais avec sa mère. Motif : d’abord, c’est interdit ; ensuite, maman est déjà mariée avec lui, le père. Par la suite, le papa devra aussi faire comprendre à son fils et surtout à sa fille qu’il ne se mariera pas non plus avec eux. Bref, le père pose des limites… Ce qui est aussi une forme d’amour !

suite...

venezdecouvrir
La liste maternité
Choisir un prénom
La valise des enfants
Paroles d’ados
utile
Toutes les tailles de vêtements

NewsFam | Tous droits réservés 2003