Bienvenue
Sunday 21 October 2018
Accueil Astro Beauté Business Cuisine Détente Love&Sex Maison Maman Mode

pratique
Baby time
Carnet de bord
La puberté
Jouets éducatifs
Tous les sports
bulle
Attendre des jumeaux
L'adoption
Garde d'enfants
Stop la tétine !
Futur papa
Mamans du monde
Dodo sans drames
benjamins
Jeux créatifs
Imaginaire enfantin
Le jeu et l'enfant
Besoin d'amour
enfance
L'enfer des devoirs
Apprenti musicien
Spécial jumeaux
Elever un garçon
Gérer leur temps libre
Etre parent d'élèves
Enfants du stress
juniors
Paroles d'ados
Ma fille devient ado
Premiers émois
L'argent de poche
Bonnes manières
Députés juniors



Autrefois… jadis même, autour des lointaines années 68, les jeunesse révoltée décréta tout à trac : 1°) La fin des conventions bourgeoises et des formules de politesse hypocrites. 2°) Le primat de la liberté et de la spontanéité. Programme résumé par le fameux slogan : “Il est interdit d’interdire”.
 
Aujourd’hui, soit trente ans après, la liberté individuelle a triomphé, l’ego se porte bien, mais on note un net recul de l’idéologie du “tout libertaire”. Bref, chassez le culturel, il revient au galop… En témoigne l’apparition d’agences de communication (naguère appelée cours de maintien) proposant d’enseigner le savoir-vivre aux contemporains malpolis.

Autre exemple de cette tendance : l’édition de nombreux ouvrages éducatifs nous recommandant la plus grande fermeté avec nos marmots. Parmi les meilleurs du genre : “T’avais qu’à me dire non, petit traité de bonne manière à l’usage des parents” dans lequel l’auteur, Anne Débarède, psychothérapeute, recense au moins trois raisons (une bonne et deux mauvaises) d’enseigner les bonnes manières.

suite...

venezdecouvrir
La liste maternité
Choisir un prénom
La valise des enfants
Paroles d’ados
utile
Le sport de votre enfant

NewsFam | Tous droits réservés 2003