Bienvenue
Tuesday 16 October 2018
Accueil Astro Beauté Business Cuisine Détente Love&Sex Maison Maman Mode

pratique
Baby time
Carnet de bord
La puberté
Jouets éducatifs
Tous les sports
bulle
Attendre des jumeaux
L'adoption
Garde d'enfants
Stop la tétine !
Futur papa
Mamans du monde
Dodo sans drames
benjamins
Jeux créatifs
Imaginaire enfantin
Le jeu et l'enfant
Besoin d'amour
enfance
L'enfer des devoirs
Apprenti musicien
Spécial jumeaux
Elever un garçon
Gérer leur temps libre
Etre parent d'élèves
Enfants du stress
juniors
Paroles d'ados
Ma fille devient ado
Premiers émois
L'argent de poche
Bonnes manières
Députés juniors
 



Prudence au quotidien : alimentation, alcool, tabac



Précautions alimentaires
Elles visent essentiellement à éviter les maladies dont nous avons parlé plus haut, mais aussi à limiter tout risque d'intoxication alimentaire aux conséquences parfois fâcheuses.
La femme enceinte doit éviter de consommer :
- Lait cru ou fromages à pâte molle au lait cru (même râpés)
- Viandes crues ou saignantes (les consommer très cuites)
- Poissons fumés, coquillages crus, surimi, tarama
- Graines germées crues (type soja)
- Charcuteries cuites à la coupe (pâtés, rillettes, foie gras, produits en gelée, jambon…)
- Charcuteries crues (lardons, bacon, jambon cru…). Toujours les faire cuire.
- Fruits et légumes mal lavés
- Restes alimentaires et plats cuisinés non réchauffés
Veillez également à ne pas rompre la chaîne du froid entre le lieu d'achat des aliments et chez vous (sacs isothermes), à assurer une conservation optimale des denrées (en respectant les dates limites de consommation, les températures de conservation) mais aussi à respecter une bonne hygiène dans la conservation et la préparation de ce que vous consommez.

Alcool, tabac, drogues
L'alcool et le tabac sont fortement déconseillés pendant la grossesse. Le tabac est facteur de naissances prématurées, d'hypotrophies, tandis que l'alcool, en grandes quantités, peut entraîner de graves malformations et des retards de développement.
Bien entendu, une cigarette ou un verre de vin de temps en temps n'a pas de conséquences notables sur le bébé à naître, mais cela doit relever de l'exception.
De la même manière, les excitants tels que le café, le thé ou les colas seront consommés avec modération.
Pour ce qui est des drogues, même combat. Les drogues douces n'ont pas d'effet pathologique constaté sur le fœtus mais elles passent dans le sang fœtal et des phénomènes d'accoutumance sont probables. Avec les drogues dures, les conséquences sont dramatiques : l'enfant, souvent prématuré, parfois mal formé ou souffrant de retards psychomoteurs, naît en état de manque et de détresse.

 
Revenir à la septième semaine de grossesse
venezdecouvrir
La liste maternité
Choisir un prénom
La valise des enfants
Paroles d’ados
utile
Les recettes de saison

NewsFam | Tous droits réservés 2003