Bienvenue
Monday 10 December 2018
Accueil Astro Beauté Business Cuisine Détente Love&Sex Maison Maman Mode

pratique
Baby time
Carnet de bord
La puberté
Jouets éducatifs
Tous les sports
bulle
Attendre des jumeaux
L'adoption
Garde d'enfants
Stop la tétine !
Futur papa
Mamans du monde
Dodo sans drames
benjamins
Jeux créatifs
Imaginaire enfantin
Le jeu et l'enfant
Besoin d'amour
enfance
L'enfer des devoirs
Apprenti musicien
Spécial jumeaux
Elever un garçon
Gérer leur temps libre
Etre parent d'élèves
Enfants du stress
juniors
Paroles d'ados
Ma fille devient ado
Premiers émois
L'argent de poche
Bonnes manières
Députés juniors
 



Témoignages : sexe et grossesse



Marie (Journal de la femme enceinte)
Brûlures d'estomac, crampes, maux de dos, cystites, bouffées de chaleur, migraines ravageuses : "Non, chéri, pas ce soir", ni le suivant d'ailleurs. Tous les prétextes sont bons pour ne plus faire de câlins. Je suis plaintive, ronchon. Je me sens comme un cachalot échoué sur un rivage inconnu. Tout, sauf sexy… C'est comme si mon corps, en devenant instrument de procréation, perdait ses vertus aphrodisiaques.
Mais où est passée ma libido ?
Yann est pourtant là, encore attentif, toujours fougueux… Je redoute de le lasser avec mes refus, mais j'ai trop peur de brutaliser Fanfan la tulipe, témoin encore fragile de nos câlins.
"Aucun risque", précise mon obstétricien, un sourire en coin. Yann renchérit : "Bien au contraire !" Parce que selon lui, faire l'amour, c'est pratiquer une forme d'haptonomie : on communique avec le bébé, mieux que par n'importe quel autre moyen. On lui insuffle une grosse bouffée d'amour. Ainsi soit-il.
Je m'endors, non sans quelques arrière-pensées pour Yann. Je connais cet homme depuis seulement six mois. Il ne m'aura guère vue autrement qu'enceinte… Je crois bon de le réveiller pour lui préciser que je n'étais pas comme ça avant, que je ne serai pas comme ça après. Mes explications tournent court. Yann préfère les actes à la parole. Et j'en oublie mes maux !

Sylvie
Mon état n'a pas changé grand-chose, mis à part les précautions que nous devions prendre à cause des contractions que cela déclenchait.
Par contre, je dois reconnaître que mon état me procurait une hypersensibilité des seins fort agréable ;-)

Sandrine
Le sexe pendant la grossesse ne m'a posé aucun problème. Par contre, le papa était beaucoup moins zen, surtout pendant les trois derniers mois : il croyait qu'il allait toucher le bébé, lui faire mal… Il s'est un peu trop surestimé sur le coup :-)
Moi, en revanche, j'ai eu une libido débridée tout au long de ma grossesse.

 
Revenir à la vingt-sixième semaine de grossesse
venezdecouvrir
La liste maternité
Choisir un prénom
La valise des enfants
Paroles d’ados
utile
Les recettes de saison

NewsFam | Tous droits réservés 2003