Bienvenue
Sunday 22 July 2018
Accueil Astro Beauté Business Cuisine Détente Love&Sex Maison Maman Mode

pratique
Baby time
Carnet de bord
La puberté
Jouets éducatifs
Tous les sports
bulle
Attendre des jumeaux
L'adoption
Garde d'enfants
Stop la tétine !
Futur papa
Mamans du monde
Dodo sans drames
benjamins
Jeux créatifs
Imaginaire enfantin
Le jeu et l'enfant
Besoin d'amour
enfance
L'enfer des devoirs
Apprenti musicien
Spécial jumeaux
Elever un garçon
Gérer leur temps libre
Etre parent d'élèves
Enfants du stress
juniors
Paroles d'ados
Ma fille devient ado
Premiers émois
L'argent de poche
Bonnes manières
Députés juniors

Non au conditionnement !

Finalement, tout se passe comme si l’éducation des garçons ratait deux objectifs majeurs : d’une part, comme le souligne Steve Biddulph, les besoins spécifiques des garçons sont niés ; d'autre part, la pression sociale reste très forte pour eux. On tolère encore mal qu’ils jouent à la poupée et l’on échappe avec difficulté aux remarques des papys rétros du genre : "Un garçon, ça ne pleure pas !” Or, la layette bleue n’est pas plus indispensable au garçon que la robe rose ne l'est pour la fille...
En fait, l'identité sexuelle se construit aussi à travers les relations familiales. Pour les psy, à l’unisson : si la mère pose un regard positif sur son mari, le petit garçon aura un modèle satisfaisant à qui s'identifier... et quand les parents partagent les tâches domestiques, ils montrent à l’enfant une autre distribution des rôles qui ne nuit en rien à la construction de leur identité, au contraire.
 
Dossier réalisé par Dominique Mazure (lui écrire)
 

 
 
venezdecouvrir
La liste maternité
Choisir un prénom
La valise des enfants
Paroles d’ados
utile
Tous les gîtes de France

NewsFam | Tous droits réservés 2003