Bienvenue
Sunday 22 April 2018
Accueil Astro Beauté Business Cuisine Détente Love&Sex Maison Maman Mode

pratique
Mon sac de plage
Votre taille par pays
Faîtes-le vous-même
Mode de la rue
Silhouettes newsfam
Nous avons testé
styles
Le sportswear
Jean's en folie
La mode masculine
La mode ethnique
Rêve de petites filles
evenements
Musique et mode
Les défilés 2002
Les défilés 2001
Les défilés 2000
Jeunes créateurs
tendances
Accessoires de l'hiver
Duos de créateurs
L'art et la mode
Nouvelles matières
Mode engagée
Concept stores
Total look noir
Must have de l'automne
CONNIVENCES
LA COLLABORATION

Comment travaillez-vous ensemble ?
EB : Je défile à 10 h 30 du matin, les rédactrices sont déjà sur le pied de guerre, lucides, elles voient tout.

Avec Félix, on prend le temps de travailler la bande-son : il vient voir la collection, la couleur, l'esprit.
DJ FELIX : Pour le prochain, on est parti de NINA HAGEN. Tout doit suggérer son univers, sans la mettre dans la bande-son.
EB : C'est lyrique et punk à la fois.
DJ FELIX : Quand je travaille une bande-son, j'ai toujours des images au mur, des pochettes de disques. Et il y a un tempo de départ qui reste le même jusqu'à la fin, comme une espèce de support où viennent se greffer des habillages.
EB : Chez moi, il y a un rythme. Les filles marchent comme la musique leur impose de le faire : c'est rapide, enlevé, sexy, il y a beaucoup d'énergie.
DJ FELIX : Un défilé, c'est court : 15 à 17 minutes ! Je dois concentrer un maximum d'informations en un minimum de temps. Il faut aller à l'essentiel, sans complaisance ni masturbation intellectuelle.
EB : Avant, il y avait beaucoup moins de créateurs. On pouvait se permettre des défilés de 150 passages et mettre sa vie dans une bande-son. Maintenant, ce n'est plus possible. Plus le message est simple et poussé à l'essentiel, plus vous avez de chances qu'on se souvienne de vous. Mais c'est la vie qui est comme ça. Aujourd'hui, on vous laisse peu de temps pour vous exprimer.

A quoi ressemble une bande-son de défilé ?
EB : Souvent, dans les défilés, ce sont les tubes du moment qui se succèdent. Félix ne travaille pas comme cela. Ce sont vraiment des histoires racontées.
DJ FELIX : Quand je réalise une bande-son, je me projette toujours dans l'avenir. Si un jour je veux la réécouter, elle ne doit pas avoir vieilli. Mais quand on en fait dix, on ne peut pas travailler comme ça.

Mode & musique
Entretien avec Isabelle Ballu
venezdecouvrir
Votre astro amoureux
La cabine de beauté
Devenez Feng Shui
utile
Calculez votre budget

NewsFam | Tous droits réservés 2003